DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Près de 90 morts dans des violences sectaires au Nigéria


Nigéria

Près de 90 morts dans des violences sectaires au Nigéria

Le Nigéria pris en otage par les sectes islamistes.
Dans la même semaine, deux organisations, Boko Haram et Ombatse se sont rendues responsables de la mort de près de 90 personnes.

Mardi, 200 hommes de Boko Haram ont attaqué la ville de Bama dans le nord-ouest du pays. Bilan : 42 morts.
Le même jour, dans l’Etat de Nasarawa dans le centre du pays, des membres d’une secte se faisant appeler Ombatse ont tendu une embuscade aux forces de l’ordre. 46 policiers ont été tués.

Le Nigéria, pays le plus peuplé d’Afrique, compte quelques 250 groupes ethniques. Résultats: de profondes tensions au sein de sa population en raison de différences politiques et religieuses : “Les gens sont plus enclins à s’identifier avec leurs blocs tribaux qu’avec le pays tout entier, et c’est l’une des tragédies de cette nation” souligne un activiste des droits de l’homme Ememanka Onyebuchi.

Le président Jonathan Goodluk a écourté sa tournée africaine ce jeudi pour rentrer au Nigéria. Il entend superviser personnellement les efforts pour enrayer les menaces contre la sécurité nationale après ces deux nouveaux massacres.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie: une explosion propulse un wagon sur un immeuble