DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Game Over pour le pistolet 3D "à fabriquer chez soi"


Etats-Unis

Game Over pour le pistolet 3D "à fabriquer chez soi"

Le site web qui proposait de télécharger les “plans” de l’arme à imprimer en 3D vient de les supprimer.

La page internet est gérée par un étudiant du Texas. http://fr.euronews.com/2013/05/06/premier-tir-reussi-pour-un-pistolet-imprime-en-3d Wilson proposait à chacun de fabriquer sa propre arme grâce à une imprimante 3D. Il avait mis à disposition les fichiers à “imprimer” sur son site internet, permettant alors à tout internaute de concevoir une arme chez lui.

Le Département d’Etat a déclaré que le partage de ces fichiers pouvait enfreindre les règlements sur les exportations d’armes aux Etats-Unis.

Le site defcad.org a donc dû retirer ses “données techniques” sur demande de l’administration fédérale. En page d’accueil, le site explique “les fichiers DEFCAD ont été supprimés de la toile sur demande du ‘US Department of Defense rade Controls’”.

L‘étudiant en Droit a assuré que les choses ne s’arrêteraient pas là. Il compte désormais faire appel de cette décision et demander une exemption.

Le “pistolet à-faire-soi-même” a été conçu à partir d’une imprimante 3D. Baptisée “Liberator” par son créateur, l’arme a été testée pour la première fois la semaine dernière. Une vidéo montrait l’arme en plastique tirer une réelle balle de plomb.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fin de campagne électorale au Pakistan sous le signe de menaces terroristes et kidnapping