DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Miracle au Bangladesh 17 jours après l'effondrement d'un bâtiment


Bangladesh

Miracle au Bangladesh 17 jours après l'effondrement d'un bâtiment

Une survivante. Au Bangladesh, plus de deux semaines après l’effondrement d’un bâtiment abritant des ateliers textiles, les secours n’y croyaient plus.
17 jours sous terre… cette femme aurait trouvé accès à un endroit sûr sous les débris et quelques biscuits.
Une chance que peu d’autres ont connu… au fil des jours le bilan s’alourdit : on compte maintenant plus de 1 000 morts et de nombreux cadavres se trouvent encore sous les décombres.

Des centaines de proches de ces disparus continuent de veiller sur place. Les secouristes ont de plus en plus de mal à identifier les corps, ils s’appuient pour cela sur les papiers d’identité ou les téléphones portables retrouvés sur les cadavres.

Douze personnes ont été arrêtées à la suite du drame, dont le propriétaire de l’immeuble et les patrons des ateliers abrités. L’immeuble était détourné de sa fonction originelle de centre commercial, plus de 3000 ouvriers y travaillait, notamment pour des marques internationales comme Mango et Primark.

Il s’agit de l’accident industriel le plus meurtrier dans le
monde depuis la catastrophe de Bhopal en Inde en 1984.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Effondrement au Bangladesh, toujours plus de morts