DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Bangladesh nourrit l'espoir de retrouver d'autres survivants

Vous lisez:

Le Bangladesh nourrit l'espoir de retrouver d'autres survivants

Taille du texte Aa Aa

Le Bangladesh toujours sous le coup de l‘émotion. Tout le pays a suivi, ce vendredi, ces images retransmises en direct à la télévision, celles du sauvetage d’une survivante de la catastrophe survenue il y plus de deux semaines.

Cette jeune fille de 19 ans a été retrouvée saine et sauve au milieu des décombres de l’immeuble qui s’est effondré le 24 avril dans la banlieue de Dacca. Un immeuble transformé en usine de confection qui abritait cinq ateliers. Un miracle inespéré au moment où le bilan des victimes a dépassé le seuil des 1000 morts.

La jeune femme aurait survécu grâce à deux bouteilles d’eau dans le sous-sol du bâtiment.

“Je n’avais que deux bouteilles d’eau” raconte-t-elle. “Quand je n’ai plus eu une goutte d’eau à boire, j’ai agité un tuyau. J’entendais des gens parler au-dessus de moi mais personne ne pouvait m’entendre”.

“J‘étais en train de retirer des barres de fer quand j’ai vu un tuyau bouger, j’ai regardé à travers et j’ai vu quelqu’un qui demandait de l’aide. J’ai appelé les renforts”, explique ce sauveteur.

Douze personnes ont été arrêtées dans l’enquête sur la catastrophe, notamment les propriétaires des ateliers, qui avaient forcé leurs ouvriers à travailler en dépit des fissures qui lézardaient les murs.

Jeudi, à nouveau, 8 personnes sont mortes dans l’incendie d’un autre atelier. La confection est le pivot de l‘économie du Bangladesh qui compte 4500 ateliers de ce type.