DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie accuse Damas après l'attentat de Reyhanli


Turquie

La Turquie accuse Damas après l'attentat de Reyhanli

La Turquie est sous le choc au lendemain du pire attentat commis sur son sol depuis le début de la crise en Syrie. Deux véhicules piégées ont explosé au cœur de la ville de Reyhanli, près de la frontière syrienne, faisant au moins 46 morts et une centaine de blessés. Ankara, qui a annoncé l’arrestation de neuf personnes, met en cause le régime de Damas.

‘‘Dans le contexte actuel, les organisations armées et le renseignement syrien sont les premiers suspects’‘, a expliqué sur place le vice-Premier ministre turc Bülent Arinç. ‘‘Nous donnerons des explications officielles, dès lors que nous aurons recueilli les témoignages des témoins oculaires, et reçu le report de nos services secrets.’‘

Les véhicules ont explosé devant la mairie et la poste de Reyanhli. C’est dans cette région frontalière, par laquelle transitent la plupart des réfugiés syriens, qu’un attentat à la bombe avait fait 17 morts en février. Ankara avait aussi accusé le régime de Bachar al-Assad, dont il réclame avec insistance le départ.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les supporteurs du Barça exultent