DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bangladesh : H&M s'engage sur la sécurité

Vous lisez:

Bangladesh : H&M s'engage sur la sécurité

Taille du texte Aa Aa

H&M, premier commanditaire de vêtements au Bangladesh, s’engage pour cinq ans sur la sécurité des usines textiles.

Le géant suédois de l’habillement a été sollicité par les syndicats après l’effondrement, le 24 avril, d’un immeuble abritant des ateliers de confection. La catastrophe meurtrière a mis en exergue l’exploitation des ouvriers bangladais du textile.

Dans l’industrie textile, le salaire horaire minimum est de 20 euros dans l’Union européenne, un plus haut mondial. Au Bangladesh, il tombe à 38 centimes d’euros et encore, il a été relevé de 80% en 2010.

Pour les syndicats, les 1.127 victimes du Rana Plaza ne seront pas mortes en vain. La catastrophe a réveillé les ouvriers du secteur textile bangladais qui se révoltent contre leurs conditions de travail. Conséquence : selon l’Association des fabricants et exportateurs de textile, une centaine d’usines clés, fournissant les grandes marques occidentales vont devoir fermer pour une durée indéterminée.

D’où l’urgence d’agir. L’Espagnol Inditex, propriétaire de Zara, a fait savoir qu’il soutenait l’accord sur la sécurité, de même que les Américains Gap et Wal-Mart.