DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie accuse la Syrie après l'attentat de Reyhanli


Turquie

La Turquie accuse la Syrie après l'attentat de Reyhanli

Ankara pointe du doigt la responsabilité de Damas dans l’attentat à la voiture piégée qui a fait 46 morts près de la frontière syrienne samedi. Neuf suspects ont été arrêtés. Ils sont de nationalité turque mais appartiennent à un groupe qui serait lié aux services secrets syriens, selon les autorités. Le ministre turc des affaires étrangères Ahmet Davutoglu, en visite à Berlin hier, a détaillé ses accusations : “ Notre enquête a révélé que cette organisation terroriste marxiste est directement liée au régime de Bachar al-Assad. La Turquie appelle la communauté internationale à arrêter l’attitude agressive du régime et à avoir une position claire contre les actions provocatrices du régime qui sème le chaos.”

L’attentat de samedi vient rappeler le problème de l’insécurité provoquée par la présence de 300 000 réfugiés syriens sur le sol turc. Hier, tout près de la frontière, plusieurs centaines de personnes ont encore manifesté leur colère contre la politique étrangère de la Turquie et le manque de contrôle aux poste-frontières.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un deuxième anniversaire en demi-teinte pour les "Indignés" espagnols