DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une taxe sur les smartphones pour soutenir l'industrie culturelle


France

Une taxe sur les smartphones pour soutenir l'industrie culturelle

L’exception culturelle française s’adapte à l‘ère numérique. Elle le fait en enterrant la loi Hadopi, voulue par l’ancien président Nicolas Sarkozy contre la piraterie électronique; et avec l’introduction d’une taxe sur les appareils numériques, y compris les smartphones et les tablettes, pour financer la production culturelle.
C’est ce qui est contenu dans le rapport de Pierre Lescure (photo), actuel directeur du théâtre Marigny, à qui le gouvernement a confié la mission d’identifier formes plus modernes pour soutenir la spécificité de la culture française.
La lutte contre la piraterie reste, mais allesera confiée au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), dont l’indépendance sera renforcée. La taxe sur les appareils électroniques (TV connectée incluse) sera très faible (1 pour cent), au profit de l’industrie culturelle. Le rapport recommande également de mettre à disposition les “vidéos à la demande» (VOD) plus rapidement après la sortie d’un film en salles.
Les propositions, qui seront examinées par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti avec les principaux acteurs de l’industrie culturelle, ont provoqué des réactions mitigées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : le gouvernement interdit une grève des enseignants du secondaire