DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : réouverture du procès des néo-nazis de la NSU

Vous lisez:

Allemagne : réouverture du procès des néo-nazis de la NSU

Taille du texte Aa Aa

C’est le plus grand procès de néo-nazis depuis la fin de la guerre en Allemagne qui a repris ce mardi à Munich : le procès de la NSU, la cellule clandestine national socialiste. La principale accusée, c’est Beate Zschäpe, une Allemande de 38 ans soupçonnée entre autre d’avoir participé à dix meurtres, dont neuf à caractère raciste entre 2000 et 2007. Quatre personnes soupçonnées de complicité sont également jugées. Mais les deux accolytes de Beate Zschäpe et meurtriers présumés ne sont pas là, ils se sont donnés la mort en 2011. Les proches des victimes attendent toujours des réponses, comme l’explique l’un de leurs avocats, Hmet Daimaguler: “Ils assisteront aux audiences où seront présents les parents de Uwe Mundlos et Uwe Boehnhardt, car ils veulent comprendre comment ces personnes sont devenues des assassins. Mon client veut retrouver la paix.”

Murée dans le silence depuis qu’elle s’est rendue à la police en novembre 2011, Beate Zschäpe fait face à 86 parties civiles. Stephan Lucas, l’avocat d’un proche d’une victime, décrit son attitude: “Elle a regardé notre cliente de manière très détendue. Elle n’avait pas peur de la regarder en face, comme si elle regardait n’importe qui.”

Au deuxième jour du procès, c’est une bataille de juristes qui s’annonce. Les avocats de la défense exigent de déplacer l’audience dans une autre salle du tribunal, plus grande. Déjà lundi 6 mai, ils avaient ajourné le procès en demandant la révocation de l’un des juges.