DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Eurovision, c'est parti avec la première demi-finale


Suède

Eurovision, c'est parti avec la première demi-finale

C’est parti pour la 58ème édition du concours de l’Eurovision. La première demi-finale a eu lieu ce mardi à Malmö en Suède.
En ouverture, honneur à la chanson gagnante de l’an passé, “Euphoria” de la Suédoise Loreen. Au terme de la soirée, dix pays sur 16 se sont qualifiés, dont la Belgique, mais aussi la Russie, la Moldavie, ou encore la Biélorussie. Dix autres pays seront sélectionnés jeudi soir lors de la seconde demi-finale.

Au total, ce sont 25 pays qui seront représentés samedi soir lors de la finale. Parmi les grands favoris, le Danemark représentée par Emmelie de Forest. Amandine Bourgeois, ex-gagnante de la Nouvelle star défendra les couleurs de la France, un des pays qualifiés d’office.

La rédaction web d’euronews s’est prêtée au jeu des prognostics, vous trouverez ci-dessous toutes nos appréciations pour les candidats de la 1ère demi-finale :

Bélarus


Alyona Lanskaya – Solayoh

TS: De l’euro dance de base pimentée de gimmicks latino et orientaux ; un clone de Shakira de bas étage. Le clip bat des records en termes de costumes kitschs avec un sweat à capuche en latex, des danseurs en harnais de cuir et un gant à trois doigts. 1 point, cote : 60 contre 1.
MJ: Thomas a tout dit : de l’euro dance pseudo latino, qui vole ses gimmicks à Shakira avec plein d’effet de voix : ‘chacha’, ‘haha’, ‘chokechoke’. Le clip présente des costumes comme vous n’en avez pas vu depuis longtemps : une robe ouverte sur un soutien-gorge noir, un bustier masculin en sangles de cuir, des sangles de mollet en cuir, et un sweat à capuche en latex qui n’est même pas moulant… Et, et une chorégraphie à deux francs que vous pourriez facilement apprendre dans un cours de ‘modern jazz’. 3 points pour l’effort, cote : 70 contre1.


Moldavie


Aliona Moon - O Mie

TS: Mis à part les cordes un peu trop ringardes, cette chanson est presque tolérable pour une interprétation solo à l’Eurovision. Elle n’est pas la plus originale dans son genre, mais le talent vocal de la chanteuse pour ravir le public de Malmö. 5 points, cote : 25 contre 1.
MJ: Ça n’est vraiment pas ma tasse thé mais la mélodie est intéressante (quoiqu’un peu compliquée) et la musicalité du moldave surprenante. Mais… j’ai été distraite par le clip. D’abord, j’ai pensé à Mylène Farmer en voyant la chanteuse pour la première fois. Puis j’ai pensé à la vieille série télé Le Prisonnier quand elle se fait poursuivre par le ballon géant. Puis j’ai pensé à une publicité pour de la lessive avec tous ces foulards colorés qui flottent dans l’air (‘Eurovision préserve les couleurs de votre lessive’). Contrairement à Thomas, je pense que la chanson est trop triste pour gagner l’Eurovision. En tout les cas, chère Aliona, le bonjour chez vous. 4 points, cote : 60 contre 1.


Irlande


Ryan Dolan - Only Love Survives

TS: Ce morceau accumule tellement de clichés et de gimmicks euro dance qu’on a l’impression qu’un génie maléfique aurait trouvé la formule mathématique parfaite du hit dance de l’Eurovision. Attendez-vous à un déferlement de remix en bande-son de tous les vacanciers européens, des côtes de la Mer Noire aux Iles Canaries. 5 points, cote : 50 contre 1.

MD: Un génie maléfique ? Le clip est plein de gens en train de faire des cœurs avec leurs doigts et répandant l’amour d’une manière générale. Donc si c’est l’œuvre d’un génie maléfique, il n’est pas très doué pour être méchant. De la house entraînante, un message positif, et c’est déjà la fin du printemps. C’est exactement ce dont ce continent à besoin maintenant, bon sang ! 10 points, cote : 8 contre 1.


Belgique


Roberto Bellarosa – Love Kills

MD: Alors que le morceau irlandais était joyeux, pour celui-ci on se demande si Roberto et ses danseurs ont été payés… Ils ont l’air tellement maussades. Alors que la chanson irlandaise s’appelait ‘Seul l’Amour survit’, celle-ci s’appelle ‘L’Amour tue’. Si les deux ont raison, alors l’Amour est un arriviste cruel et sans scrupule prêt à tuer pour dominer le monde ! Et cette quoi cette mode cette année des passages dub-step avortés ? Ce morceau est assez accrocheur malgré tout ; il m’est revenu en tête sans prévenir et sans mon consentement plusieurs heures après l’avoir écouté. Mais il m’a mis de mauvaise humeur. 0 point, cote : 80 contre 1.
TS: Une chanson aussi lisse et produite que la coiffure de Roberto. Et aussi peu originale et excitante. 3 points, cote : 50 contre 1.


Russie


Dina Garipova – What If


DM : What if c’est Imagine écrit par Hello Kitty plutôt que John Lennon. Ca me rappelle ‘Daynson’s Creek’, et ça n’est pas une bonne chose. Il n’y a pas de problème avec Dina ; en fait, pour être honnête, je la félicite même d’arriver à chanter ça en restant sérieuse. Par contre, je ne vais même pas essayer de vous décrire le clip parce que le simple fait de le regarder m’a donné envie de vomir au moins deux fois. Mais la Russie reçoit toujours des points de ses voisins, alors elle pourrait même gagner avec cette chanson ! Ce qui serait encore plus tragique que de devoir regarder ce clip. 0 point, cote : 50 contre 1.
TS : Cette chanson est tellement indigeste et tarte à la crème que l’Autriche pourraient poursuivre la Russie pour violation de brevet sur la recette du Frankfurter Kranz. Une version encore plus lourde et écœurante de ce gâteau super riche. 0 point, cote : 45 contre 1 malheureusement.


Ukraine


Zlata Ognevich - Gravity


TS : On ne peut nier que la chanteuse ait du talent mais malgré tous ses efforts, la chanson reste ennuyeuse. La musique très fade n’aide pas non plus. Les chœurs pseudo-africains ajoute une couche un peu étrange. 1 point, cote : 30 contre 1.
MD : Manifestement ils ont dépensé beaucoup d’argent pour le clip qui fait penser à une version de 3 mn du film Avatar. Mais l’Eurovision est censé être un concours de chansons… Et cette ‘chanson’ ne va nulle part. A deux reprises. Vous attendez Godot mais il n’arrive jamais. Quand ils vont devoir jouer ça sur scène sans autant d’effets spéciaux, la pauvre Zlata devra se défendre armée de sa seule voix. S’il y arrive, bonne chance à elle. 0 point, cote : 100 contre 1.


Pays-Bas


Anouk – Birds


MJ : Une chanson sur fond d’orchestre à la mélodie que l’on croirait sortie d’une comédie musicale hollywoodienne des années 50 ou d’un vieux Disney. Cela a un certain charme mais peu de chance à l’Eurovision… 10 points, cote : 150 contre 1.
TS : Une belle voix chaude, une musique jazzy très années 60, une jolie montée : les Pays-Bas présente avec Birds une chanson plus que décente à l’Eurovision. Espérons que sa prestation sur scène suffira à faire oublier l’absence de cet ‘effet-wahou’ dont raffole le public de l’Eurovision. 7 points, cote : 35 contre 1.


Lithuania


Andrius Pojavis – Something


MD : Andrius Pojavis adore manifestement la caméra et il peut faire des trucs très bizarres avec ses sourcils. J’étais tellement fasciné que je ne faisais même pas attention à la musique jusqu’à ce qu’un ‘yeah’ surgisse au milieu de la chanson et me réveille. Après ça, j’avais le sentiment de regarder un karaoké. 1 point (pour la danse des sourcils), cote : 100 contre 1.
TS : Ouuuuuuuuais, ces sourcils sont vraiment un truc à part ! La chanson par contre est vraiment comme toutes ces chansons typiques de l’Eurovision que l’on oublie si tôt l’artiste descendu de scène. 1 point, cote : 100 contre 1.

Estonie


Birgit Õigemeel - Et Uus Saaks Alguse

TS : Un des bons côtés de l’Eurovision c’est de pouvoir entendre des chansons dans des langues que l’on n’a pas l’habitude d’entendre tous les jours. Mais les intonations lyriques de l’Estonien, les yeux clairs et les fossettes de la chanteuse ne suffiront pas à rattraper cette chanson indescriptible. 2 points, cote : 60 contre 1.
MD : J’aime assez bien celle-là. Sûrement parce que mon Papa écoutait beaucoup Rita Coolidge et il y a un peu de Rita chez Birgit. Rien de bien fantaisiste, juste une jolie fille dans une jolie robe avec une voix douce. Cette chanson me donne même envie d’apprendre l’estonien. Est-ce que Birgit donne des cours ? 10 points, cote : 8 contre 1.


Danemark


Emmelie De Forest – Only Teardrops


MJ : La bien nommée « Emmelie de la forêt » marche pied-nu dans la forêt au son des tambours de guerre et d’un pipeau sur fond de flammes et rythme soutenu calibré pour l’eurovision. En fermant les yeux on croit entendre les Cranberries dans le maniérisme de la voix… Et l’on n’a plus que nos yeux pour pleurer (‘Only teardrops’) devant tant de banalité. 3 points, cote : 100 contre 1.
MD : Tu es dur Marie ! C’est un peu une petite sœur danoise de Shakira, et qui ne peut pas aimer ça ? Le monde a besoin de plus de petites Shakira danoises et je suis sûr que plein de monde voteraient pour cette chanson qui a une mélodie et un refrain intéressant que l’on peut fredonner. Je laisserais tomber les pipeaux ceci dit. 10 points, cote : 16 contre 1.

Lors de cette demi-finale, six candidats ont été éliminés. Malgré tout, en grands professionnels nous avions noté ces malheureux…


Chypre


Despina Olympiou – An Me Thimáse

MD: Le titre de cette chanson se traduit par “Si te souviens de moi”. Ça ne sera pas mon cas. Chypre aura besoin de plus que ses habituels 12 points de la Grèce pour gagner la finale avec cette chanson, et je ne pense pas qu’elle va y arriver. 0 point, cote : 200 contre 1.
MJ: Oh lala que dire sur cette chanson ? Elle est tellement plate et transparente que je ne trouve même pas de blague pourrie à faire dessus. Le clip est sans intérêt si ce n’est cette robe décorée d’icônes religieuses et de l’incontournable scène ‘oh-non-arrête-de-me-poursuivre-dans-la-forêt-la-nuit’. 0 point, cote : 150 contre 1.


Croatie


Klapa s Mora - Mižerja


TS : Choix osé de la part de la Croatie qui a préféré aux paillettes de l’Eurovision le chant traditionnel croate placé sur la liste de patrimoine mondial par l’UNESCO, le klapa, chanté par un groupe vocal. 0 point, cote : 500 contre 1.
MD : Merci de m’avoir prévenu, Thomas. Je saurai dorénavant éviter les concerts de klapa. D’ailleurs quand la caméra fait un panoramique sur le public, on voit des spectateurs qui ont l’air plus intéressés par leur téléphone que par le groupe. Pour moi, ça veut tout dire. 0 points 200 contre 1.


Slovénie


Hannah – Straight Into Love

MD : Je suis à peu près sûr d’avoir déjà entendu cette chanson. Lors d’un autre concours de l’Eurovision peut-être. Ou alors dans des dizaines de boîtes de nuit. Ce qui veut dire que soit la Slovénie a pompé un air déjà connu (peu probable) soit c’est simplement un morceau techno pur Eurovision. Je suis certain que je vais réentendre ce morceau à un moment ou un autre pendant l’été mais sans que ça m’excite pour autant. 3 points, cote : 33 contre 1.
TS : Oui on a déjà entendu ça ailleurs et en mieux. Mais bon, le côté dubstep est mieux utilisé que dans d’autres chansons concurrentes (sachant que ça n’est pas bien dur). Comme morceau eurodance, ça fait le boulot. La voix de la chanteuse rappelle un peu celles des divas House du début des années 90. 3 points, cote : 45 contre 1.


Autriche


Natália Kelly – Shine

MD : La jeune Natália, 19 ans, est pleine d’énergie et une bonne voix de chanteuse indé mais cela est un peu tiré vers le bas par la chanson elle-même : elle est un peu trop molle et un peu trop répétitive. Je pense que le mot ‘shine’ doit être utilisé environ 600 fois en tout. Pas ma tasse de thé mais pas pire que d’autres trucs finalement. Du typique de l’Eurovision. 2 points par goût personnel (sur un maximum de 12) et une cote de 40 contre 1 de gagner.
TS : Mouais, c’est une chanson pop-rock décente, quoique répétitive. Natália a l’air plutôt cool et la chanson est suffisamment entraînante pour tourner en boucle sur les radios commerciales de toute l’Europe pendant l’été. Mais elle n’est pas vraiment pas assez bizarre pour gagner. 5 points, cote : 25 contre 1.


Montenegro


Who See – Igranka


MD : Avec les parties hip-hop et dubstep, ce morceau est un peu plus sombre que la moyenne de l’Eurovision, mais la nouveauté est toujours la bienvenue. Je ne suis pas sûr que cela sera du goût de tout le monde. Ce qui est sûr c’est que j’applaudis Who See à deux manis pour les paroles suivantes : « le rythme s’emballe dans ma tête, brûle le sac, donne-moi à boire / Un grill, de l’ail, du persil et du poisson, donne moi tout ça pour que je surchauffe ». A cause de la différence culturelle, je ne comprends pas un traître mot de ces paroles mais ça me plaît. 8 points, cote 66 contre 1.
TS : Who See reproduit tellement parfaitement le genre mainstream qui mélange techno/rap/dubstep que si cette chanson était en anglais elle resterait dans le top 50 pour sûrement plusieurs semaines. Malheureusement pour eux, ils viennent du Monténégro. 5 points, cote : 40 contre 1.


Serbia


Moje 3 - Ljubav je svuda


TS: Un air pop potable, des pop stars légèrement vêtues qui-n’en-veulent comme l’Eurovision en produit par douzaine. Malheureusement pour le trio, il ne devrait pas marquer l’histoire du concours. 3 points, cote : 45 contre 1.
MD: Est-ce que les filles de Moje 3 sont ce genre de filles que les hommes adorent regarder et les filles adorent détester (alors qu’elles ne leur ont même pas parlé) ? Si oui, alors Moje 3 va peut-être avoir du mal à tirer la Serbie jusqu’en finale. Si je parle du truc avec les filles c’est juste parce que j’ai complètement oublié quoique ce soit de la chanson. 0 point, cote : 200 contre 1.

Mais qui sommes-nous pour juger
Le jury d’euronews est composé de trois journalistes mélomanes mais non musiciens qui se sont réservés le droit d’être honnêtes tout en tentant de respecter les artistes : Mark Davis (que l’on peut surprendre habituellement en train d’écouter Pearl Jam, Jake Bugg, les Stones Roses), Thomas Seymat (Alt-J, Franck OCean, Daft Punk) et Marie Jamet (Marvin Gaye, Pulp, Clinic)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le président nigérian décrète l'état d'urgence