DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Berlin : la maison de Barbie au centre d'une polémique


le mag

Berlin : la maison de Barbie au centre d'une polémique

En partenariat avec

La poupée Barbie vient d’avoir sa première maison à taille réelle en Europe. Et cela se passe en plein centre de Berlin.

Ce rêve tout en rose pour petite fille se révèle aussi être un cauchemar pour ceux pour qui la poupée blonde n’est qu’un cliché sexiste et rétrograde.

On commence avec la vision idyllique du problème.
Christoph Rahofer, président d’EMS Entertainment : “Nous voulions nous concentrer sur l’interaction entre les enfants et le monde de Barbie. Beaucoup de choses sont cachées et doivent être découvertes d’autres sont évidentes, et ceci, avec des jeux numériques interactifs, stimule l’imagination des enfants”.

Et aussi le portefeuille des parents… D’un autre côté on a donc des opposants. Un groupe facebook de la campagne “Occupy Barbie-Dreamhouse” compte un millier de sympathisants. Il regrette que la grande majorité des petites filles jouent avec une poupée qui dans la réalité serait anorexique et dont la vie consiste à attendre Ken dans la voiture.

Michael Koschitzki : “Nous allons venir et protester lors de l’inauguration de la Barbie Dreamhouse parce que nous pensons que l’on donne aux jeunes filles une mauvaise représentation de la femme. La cuisine, le maquillage et la chanson sont présentés comme un but dans la vie des femmes. Les enfants sont confrontés avec le culte de la beauté. Elles ont deux choix si elles veulent réussir leur vie, devenir pop star ou mannequin. C’est discriminatoire”.

Dès la fin août, Barbie aura déjà refait ses valises. Structure provisoire, sa maison de rêve doit ensuite voyager dans différentes villes d’Europe qui n’ont pas encore été déterminées.

Prochain article

le mag

De l'art contemporain dans la Grosse Pomme