DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

10 ans après Casablanca, les appels à la tolérance


Maroc

10 ans après Casablanca, les appels à la tolérance

10 ans après les attentats de Casablanca, les Marocains ont célébré ce triste anniversaire en pariant sur la paix et l’unité.

Plusieurs ONG s‘étaient rassemblées pour crier haut et fort leur rejet du terrorisme, et proposer aux plus jeunes la valeur du “bien vivre ensemble”, en harmonie.

“On souffre toujours dans notre vie, dit Mohammed Karam, un des 45 blessés, alors nous demandons aux musulmans du Maroc d‘être un modèle pour le monde arabo-musulman et de ne pas participer au terrorisme.”

Le même jour, des salafistes ont profité de l’anniversaire pour faire entendre la voix des islamistes marocains. A Rabat, ils ont dénoncé la chasse aux sorcières dont ils se disent victimes, depuis 10 ans :“Nous avons organisé un sit-in pour connaître la vérité à propos des attentats de Casablanca du 16 mai 2003, explique Anas el Halaoui, l’organisateur. 10 ans après on ne connaît toujours pas la cause réelle de ces explosions. Ces évènements ont généré des milliers de victimes parmi les islamistes qui ont été torturés et emprisonnés, sans vraiment que l’on sache qui a été le véritable instigateur des attentats.”

Les autorités disent avoir “démantelé” 123 cellules terroristes depuis 2003. Le 16 mai de cette année là, 12 kamikazes originaires d’un bidonville de Casablanca se faisait exploser dans différents lieux de la ville, tuant 33 personnes. L’attentat le plus meurtrier de l’histoire du Maroc.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama : "pas de formule magique" en Syrie