DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : l'Iran prévient les Européens de la présence de djihadistes "à leurs portes"

Vous lisez:

Syrie : l'Iran prévient les Européens de la présence de djihadistes "à leurs portes"

Taille du texte Aa Aa

Le jour où Ban Ki-moon rencontre les dirigeants russes au sujet de la crise syrienne, l’Iran souligne les dangers de la présence de djihadistes aux portes de l’Europe. Selon Téhéran, des milliers d’islamistes radicaux se trouvent actuellement en Syrie pour combattre aux côtés des insurgés. Un élément sur lequel insiste Saïd Jalili, haut-dignitaire du régime, interrogé par euronews, lors de son passage à Istanbul.

“Il n’y a pas que le peuple syrien qui va en payer le prix, estime-t-il. Les Européens aussi vont devoir en subir les conséquences. A cause de leur attitude, ils ont fait en sorte que des terroristes fassent des milliers de kilomètres depuis l’Afghanistan pour être aujourd’hui aux portes de l’Europe. Je pense que c’est quelque chose qui devrait faire refléchir les gens en Europe”.

Le négociateur iranien a rencontré ce mercredi la chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton pour évoquer le sujet du nucléaire. De nombreux observateurs estiment que les négociations avec l’Agence internationale de l‘énergie atomique (AIEA) piétinent. Ce n’est pas l’avis de Saïd Jalili. “Nous avons toujours autorisé l’accès aux inspecteurs, affirme-t-il. Nous avons été le plus coopératif posible avec l’AIEA. Je peux même dire qu’aujourd’hui, notre coopération avec l’AIEA a atteint un niveau jamais égalé”.

D’après les spécialistes, les discussions sur le nucléaire ne devraient pas connaître d‘évolutions notables dans l’immédiat compte-tenu des élections présidentielles organisées le mois prochain en Iran. Un scrutin auquel Saïd Jalili est lui-même candidat.