DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée syrienne à l'assaut de Qousseir, bastion des rebelles

Vous lisez:

L'armée syrienne à l'assaut de Qousseir, bastion des rebelles

Taille du texte Aa Aa

Qousseir sous les bombes.

L’armée syrienne, aidée par le Hezbollah libanais, s’est emparée ce dimanche du coeur de cette ville du centre du pays (d’après une source militaire citée par l’AFP), aux mains des rebelles depuis plus d’un an.

30 personnes auraient été tuées par les raids aériens, d’après l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme.

La reprise de cette ville de 25 000 habitants pourrait entraîner la fin du contrôle de toute la province de Homs par les insurgés, disent certains observateurs.

Qousseir est située sur un axe stratégique entre Damas et le littoral, elle est aussi toute proche des terres alaouites fidèles à Bachar al-Assad.

Le chef de l’Etat syrien a exclu l’idée de quitter le pouvoir, lors d’une interview à la presse argentine, ce samedi. Il a nié l’utilisation d’armes chimiques et s’est dit “sceptique” quant à la conférence internationale que tentent d’organiser Moscou et Washington.

Sur le terrain, le coordinateur de l’Onu a interpellé le gouvernement syrien et dénoncé les obstacles que rencontrent les ONG et les agents des Nations Unies pour venir en aide à la population.

“La délivrance de matériel médical et de médicaments dans les zones tenues par les rebelles reste problématique. C’est une question liée à la sécurité et une question de la plus grande importance”, a déclaré Adam Abdul Mawla.

Face au danger et à la violence, plus d’un million et demi de personnes ont fui la Syrie et se sont réfugiés dans les pays voisins, comme ici en Jordanie.

Leur nombre pourrait doubler d’ici la fin de l’année.