DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tunisie: épreuve de force entre les salafistes et le gouvernement


Tunisie

Tunisie: épreuve de force entre les salafistes et le gouvernement

Des affrontements ont éclaté à Tunis et Kairouan ce dimanche entre la police et des salafistes suite à l’interdiction du rassemblement annuel de leur organisation, Ansar al Charia, affiliée à Al Qaïda.

Les autorités tunisiennes ont interdit l‘évènement, estimant que le mouvement incite à la violence envers les institutions. Il devait se tenir ce dimanche à Kairouan, dans le centre du pays, et réunir des dizaines de milliers de personnes. La ville a été bouclée par un impressionnant dispositif de sécurité.

Dimanche matin, l’organisation a annoncé sa décision d’organiser le rassemblement dans un quartier populaire de la banlieue de Tunis, connu pour être un bastion salafiste. Des centaines de manifestants ont érigé des barricades. La police a répliqué aux jets de pierres par des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation. Des affrontements s‘étaient déjà produit dans ce quartier la semaine dernière, la police empêchant les islamistes d’installer des tentes de prédication.

Ansar al Charia prêche un islam radical et ne reconnaît pas l’autorité de l’Etat. Son porte-parole a été arrêté par la police.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La recette catalane pour dîner gratuitement au restaurant