DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunisie : le gouvernement islamiste affiche sa fermeté face aux salafistes

Vous lisez:

Tunisie : le gouvernement islamiste affiche sa fermeté face aux salafistes

Taille du texte Aa Aa

Le parti islamiste au pouvoir en Tunisie durcit le ton face aux salafistes d’Ansar Al Charia. Le gouvernement se dit désormais déterminé à lutter contre cette mouvance jihadiste qualifiée de “terroriste”. Ansar al Charia a eu interdiction de réunir son congrès annuel dans la ville sainte de Kairouan. De violents affrontements avec les forces de l’ordre s’en sont suivis faisant un mort hier dans la capitale Tunis.

En déplacement au Qatar, le Premier ministre Ali Larayedh a indiqué qu’environ 200 personnes avaient été arrêtées après ces heurts.
“L’organisation Ansar Al Charia est une organisation illégale”, a t-il déclaré. “Ce groupe exerce la violence et insulte l’Etat. Il ne reconnaît pas la citoyenneté sur laquelle l’Etat est basé”.

Les islamistes d’Ennahada actuellement au pouvoir ont longtemps entretenu des relations ambigües avec les jihadistes. La réaction de fermeté après les affrontements constituent pour beaucoup un tournant.

Par ailleurs en marge des heurts à Kairouan, dimanche la militante Femen Amina a bravé tous les dangers avant d‘être arrêtée pour avoir tagué les murs d’une mosquée.