DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ecosse : les homosexuels vont pouvoir être pasteur

Vous lisez:

Ecosse : les homosexuels vont pouvoir être pasteur

Taille du texte Aa Aa

Un pas historique. L’Église d’Écosse a voté lundi en faveur de l’ordination d’homosexuels. Cela signifie que les communautés qui le souhaitent pourront se choisir un pasteur gay.

Après des années de débats entre les camps libéral et traditionaliste, l’Assemblée générale a adopté, par 340 voix contre 282, un texte qui autorise les communautés qui le désirent à choisir des membres gays dans leur clergé.

Pendant six heures, libéraux et traditionalistes ont débattu. Les congrégations ont finalement trouvé un compromis. L‘Église d’Écosse n’infirme pas “la doctrine historique et actuelle de l’Église et sa pratique en ce qui concerne la sexualité humaine”, mais autorise “les communautés de l’Église qui le souhaitent” à s’en écarter pour choisir des pasteurs gays.

La communauté gay a aussitôt salué cette décision. Un responsable de l’association Equality Network note que “c’est un pas positif vers une société plus égalitaire, et cela reflète les valeurs progressistes de l’Écosse du XXIe siècle”.

Cependant le débat ne semble pas complètement clos. L’application de la nouvelle motion ne se fera pas avant 2015. L’assemblée générale a décidé de réexaminer la décision l’année prochaine.

L’Église libre d’Écosse, une branche minoritaire détachée de l’Église d’Écosse, pointe du doigt “la confusion totale” qui règne autour de ce vote. Un de ces porte-parole déclare : “La motion dit qu’elle affirme la doctrine historique de l’Église, qui bien sûr est opposée à l’ordination de personnes ayant des relations homosexuelles (…) Pourtant dans le même temps, la motion permet aux communautés de nommer pasteur des personnes ayant des relations homosexuelles.”

Quoi qu’il en soit, cette décision est historique dans l’histoire de l’Église. Au Vatican, l’Église catholique se montre plus conservatrice. Le pape François, dans la lignée de ses prédécesseurs, a récemment rappelé son hostilité à l’avortement et au mariage gay.