DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : branle-bas de combat dans le Sinaï

Vous lisez:

Egypte : branle-bas de combat dans le Sinaï

Taille du texte Aa Aa

Après l’enlèvement de sept membres des forces de sécurité, les autorités égyptiennes ont décidé d’employer les grands moyens. Les contrôles sont renforcés à la frontière avec la bande de Gaza, comme à El-Arich. 80 unités de police anti-émeutes et 26 véhicules blindés ont été déployés dans le Nord-Sinaï. Cela n’a pas empêché deux attaques lundi contre des casernes de la police égyptienne. “L’armée égyptienne est une cible car c’est l’armée arabe la plus puissante, et on veut la détruire, estime un habitant de El-Arich. Les Frères Musulmans ont été amenés par les Américains pour diviser le monde arabe”.

Des islamistes sont soupçonnés de mener les attaques contre les forces de sécurité égyptiennes, mais qui est leur commanditaire ?
L’insécurité grandissante au Sinaï met en tout cas le président Mohamed Morsi en grande difficulté. “Que l’armée égyptienne soit ciblée régulièrement pose beaucoup de questions, indique Mohamed Shaikhibrahim, correspondant d’Euronews en Egypte. Quel bénéfice tire-t-on à forcer les militaires à s’engager dans la situation politique complexe actuelle dans le pays, particulièrement dans la zone frontalière si sensible ?”