DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eurovision : un goût de scandale

Vous lisez:

Eurovision : un goût de scandale

Taille du texte Aa Aa

A peine terminé, le concours de l’Eurovision provoque de nouveau une vague d’émotions. Après le baiser lesbien de la candidate finlandaise qui a créé la polémique, deux nouveaux scandales secouent les coulisses de cette véritable « institution » musicale et télévisuelle. L’un d’eux semble même prendre des allures d’une crise diplomatique.

En effet, ce mardi, l’Azerbaïdjan a annoncé que ses voix en faveur de la représentante russe Dina Garipova n’avaient pas été prises en compte. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, s’est alors empressé de crier au « scandale ». Son homologue azerbaïdjanais Elmar Mammadyarov a affirmé le même jour que la Russie était arrivée en deuxième position dans son pays, en obtenant 10 points, alors que selon les résultats officiels annoncés par le jury en Suède, l’Azerbaïdjan avait attribué « zéro points » à la Russie.

Evoquant le « vol » des points, Lavrov a appelé la télévision publique azerbaïdjanaise, tenue pour responsable du décompte des votes des téléspectateurs azerbaïdjanais, à faire toute la lumière sur l’affaire.

Malgré le « scandale » diplomatique qu’ils ont provoqué, les 10 points « égarés » de l‘Azerbaïdjan n’auraient pas changé la position de la Russie, arrivée cinquième dans le classement définitif du concours, 17 points derrière la candidate norvégienne.

Quant à la deuxième polémique, elle concerne la chanson gagnante « Only Tearsdrops » de la Danoise Emmelie de Forest. Le titre qui a raflé la victoire avec 281 points, pourrait en effet être un plagiat d’un thème du groupe néerlandais, aujourd’hui inexistant, K-Otic. Selon les utilisateurs néerlandais des réseaux sociaux, qui ont fait part de leurs suspicions, l’introduction de la chanson gagnante de l’Eurovision 2013 rappelle étrangement le motif de la chanson «I Surrender” datant de 2002.

Quant au principal intéressé, le chanteur de K-Otic Bart Voncken, il a affirmé, dans une interview pour la radio hollandaise 3FM, avoir effectivement remarqué les ressemblances entre les deux chansons. Il les a pourtant jugées pas assez importantes pour qu’on puisse parler d’un plagiat.