DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irlande se défend d'être un paradis fiscal pour Apple

Vous lisez:

L'Irlande se défend d'être un paradis fiscal pour Apple

Taille du texte Aa Aa

Dublin a rejeté mardi les affirmations du Sénat américain selon lesquelles l’Irlande a permis d‘éviter à Apple, le concepteur de l’iPhone, de payer sept milliards de dollars d’impôts dans le monde.
Le rapport des sénateurs américains affirme que la principale des filiales d’Apple enregistrées en Irlande, mais ne résidant fiscalement nulle part, n’a pas payé d’impôts depuis cinq ans bien qu’ayant reçu des milliards d’euros de dividendes de la part d’autres filiales du groupe entre 2009 et 2012.

“Le système fiscal irlandais n’est pas en cause, ce sont des questions qui concernent les systèmes fiscaux d’autres juridictions et qui doivent être réglées d’abord dans ces juridictions, a affirmé Eamon Gilmore le vice-premier ministre irlandais, ajoutant que ce problème a une dimension internationale et qu’il doit être traité par de solides accords internationaux. Et l’Irlande a-t-il conclu, y est très favorable”.

Apple a créé une société holding pour ses filiales à l‘étranger. Mais Apple Operations International – c’est son nom – “n’a pas de salarié, pas de présence physique, et a pu en exploitant les failles des systèmes fiscaux américains et irlandais, éviter de déclarer depuis cinq ans ses revenus qui totalisaient pourtant affirme le rapport des sénateurs américains, 30 milliards de dollars”.