DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Vingt-Sept veulent passer à l'action sur l'évasion fiscale


monde

Les Vingt-Sept veulent passer à l'action sur l'évasion fiscale

L’argent caché, l’argent évadé, l’argent fraudé, c’est le sujet du sommet européen qui s’ouvre ce soir à Bruxelles. Les Vingt-Sept vont tenter de passer de la parole aux actes en matière de lutte fiscale.

Pour Jose Manuel Barroso, un nombre résume tout :
“Le total du manque à gagner à cause de ces évasions illégales et inacceptables est estimé à environ mille milliards d’euros par an. Remettons ce nombre dans son contexte : cela représente presque le double des déficits budgétaires 2012 cumulés de tous les Etats membres”.

Si les Vingt-Sept doivent aussi parler énergie, avec la question désormais centrale du gaz de schiste, c’est bien l‘évasion fiscale et le blanchiment qui sont au coeur de ce sommet. Chypre connaît bien le problème, mais son président s’en défend au micro d’Euronews :

“J’ai le sentiment que nous répondons à tous les indicateurs exigés par les règles internationales anti-blanchiment, déclare Nikos Anastasiades, et ce de bien meilleure façon que certains grands pays qui nous ont obligés à traverser cette période si difficile. Chypre ne semble pas être l’un de ces pays connus pour le blanchiment d’argent”.

L‘île méditérranéenne a été accusée de servir de paradis fiscal officieux pour les milliardaires russes notamment.

Chypre, au bord de la faillite, a du accepter une restructuration drastique de son secteur financier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le pape François adepte de l'exorcisme ?