DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tragédie au Bangladesh : que penser des remords des géants du textile ?

Vous lisez:

Tragédie au Bangladesh : que penser des remords des géants du textile ?

Taille du texte Aa Aa

L’effondrement meurtrier d’un immeuble abritant des ateliers de confection au Bangladesh pousse les détaillants occidentaux à éprouver des remords. L’accord sur la sécurité des bâtiments et vis-à-vis des risques incendie dans les usines de confection que plus de quarante des plus grandes marques de détail ont signé peut-il contribuer à améliorer les choses ?

Les syndicats UNI Global Union et IndustriALL sont à l’origine de ce texte qui d’après notre invité, le secrétaire général du premier, Philip Jennings, représente une avancée majeure, et ce même si Walmart et Gap, par exemple, ne sont pas signataires. De plus, si l’accord ne concerne que le Bangladesh pour l’instant, il pourrait s‘étendre à d’autres pays selon le représentant syndical qui affirme que des discussions seront menées en ce sens.

Par ailleurs, Philip Jennings juge tiède, l’engagement de l’Union européenne à prendre des mesures pour améliorer les normes de travail au Bangladesh. Enfin, il lance un appel aux consommateurs européens qui selon lui, “même en pleine récession, doivent être préparés à verser un penny ou un cent de plus pour être sûrs que les produits qu’ils achètent ne sont pas fabriqués en exploitant des enfants et des mères travaillant dans des usines où les conditions sont inacceptables pour n’importe quel citoyen de l’Union.”