DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

1200 policiers supplémentaires déployés à Londres


Royaume-Uni

1200 policiers supplémentaires déployés à Londres

Le gouvernement britannique a annoncé hier en fin d’après-midi qu’il déployait 1200 policiers supplémentaires dans les rues de Londres, mais dans le quartier de Woolwich, où a eu lieu le meurtre d’un soldat, un climat de peur régnait selon certains de ses habitants. La colère, celle de la communauté noire à l‘égard des deux agresseurs présumés, est également bien présente, d’après Maria Okolie, une résidente d’origine nigériane.“Nous sommes vraiment, vraiment énervés. Nous avons été hébergés par les Anglais donc ils ne méritent pas ça, ils ne le méritent pas. Alors, ce que ces garçons ont fait est vraiment inexplicable”.
“C’est assez tendu, très tendu, indiquait une autre jeune résidente de Woolwich. Vous pouvez voir que les gens se surveillent les uns les autres. C’est un peu bizarre, ce n’est pas comme d’habitude . Quelques uns de mes collègues ont eu peur de venir travailler aujourd’hui”.

Certains craignent que le meurtre de Woolwich n’alimente la haine envers les musulmans. D’autres prédisent au contraire que les communautés vont se rapprocher et que le choc disparaîtra dans quelques jours.

Avec AFO

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Terrorisme: Obama met les points sur les i