DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: pas de répit pour l'infante Cristina

Vous lisez:

Espagne: pas de répit pour l'infante Cristina

Taille du texte Aa Aa

La justice espagnole veut savoir si la fille du roi Juan Carlos s’est rendue coupable d‘évasion fiscale ou de blanchiment d’argent entre 2007 et 2010 dans le cadre de l’affaire de corruption visant principalement son époux, Iñaki Urdangarin. C’est le juge José Castro qui instruit ce dossier au tribunal de Palma de Majorque, aux Baléares.
Dans un arrêt rendu public ce vendredi, il a demandé aux services fiscaux de lui remettre un rapport sur les comptes courants de l’Infante, ses biens mobiliers, immobiliers ainsi que les fonds d’investissements, les actifs financiers et les dépôts dont elle serait titulaire.
Le magistrat avait mis en examen l’infante le 3 avril pour trafic d’influence avant de suspendre cette procédure un mois plus tard, à la demande du Parquet.
Son époux, l’ancien joueur de handball professionnel Inaki Urdangarin, a été inculpé de fraude, d‘évasion fiscale, de falsification de documents et du détournement de six millions d’euros de fonds publics par le biais de la fondation caritative Noos qu’il a dirigée de 2004 à 2006.

Avec AFP et Reuters