DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Niger confronté aux premiers attentats-suicides de son histoire


Niger

Le Niger confronté aux premiers attentats-suicides de son histoire

Double attaques meurtrières au Niger. Il s’agit des premiers attentats suicides de l’histoire du pays. Ils sonnent comme une punition pour le Niger et un avertissement pour la France. Le Niger est en effet engagé au Mali voisin aux côtés des troupes françaises et africaines contre des mouvements djihadistes.

La première attaque a été perpétrée contre un camp militaire nigérien situé à Agadez dans le nord du pays. A 200 km de là, à Arlit, une autre attaque s’est produite sur le site d’uranium du groupe français Areva.

Ces attentats qui auraient fait plus d’une vingtaine de morts et des dizaines de blessés ont été revendiqués par le Mujao, Le mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest et auraient été élaborés par Mokhtar Belmokhtarm, dit le borgne. Ce chef djihadiste responsable de la prise d’otages d’In Amenas en Algérie en janvier dernier, avait pourtant été annoncé mort par le Tchad en mars.

Le président français, François Hollande, a averti que Paris aiderait le Niger à anéantir les auteurs des attaques et à faire cesser la prises d’otages. Quatre français, employés d’areva, enlevés en septembre 2010 par Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) sont en effet encore aux mains de leurs ravisseurs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Scouts américains vont accepter les jeunes homosexuels