DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Meurtre à Woolwich: deux nouvelles arrestations


Royaume-Uni

Meurtre à Woolwich: deux nouvelles arrestations

En Grande-Bretagne, la police a annoncé l’arrestation de deux autres personnes hier, au lendemain du meurtre d’un soldat à Londres. Il s’agit d’un homme et d’une femme, tous deux âgés de 29 ans. Ils sont soupçonnés de complicité. La police a par ailleurs mené plusieurs perquisitions, notamment dans la demeure de la famille de Michael Adebolajo, l’un des deux hommes accusés d’avoir tué le militaire à l’arme blanche mercredi.
“Il est trop tôt pour spéculer sur le mobile, a estimé hier le commissaire adjoint de la police londonienne Simon Byrne. Comme vous le savez, nous avons des officiers spécialisés de la division anti-terroriste qui enquêtent sur ce crime terrible. Deux suspects restent sous surveillance armée et en détention dans des hôpitaux à Londres.”
Avant d‘être blessé par les forces de l’ordre, l’un des suspects avait indiqué avoir agi pour venger la mort de musulmans tués, selon lui, quotidiennement par des soldats britanniques.

Les hommages au militaire assassiné ne cesse d’affluer. Le jeune homme de 25 ans, père d’un enfant de deux ans avait servi, en Afghanistan en 2009, selon les autorités. Il ne portait pas l’uniforme au moment des faits. Il travaillait à Londres comme recruteur de l’armée.
“Cela nous rappelle combien nous sommes tous vulnérables, mais aussi, vue la réponse du public, que nous n’allons pas être effrayés par ce type d’action terroriste.”, a déclaré le ministre britannique de la Défense Philip Hammond.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

1200 policiers supplémentaires déployés à Londres