DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Suède : les banlieues ne décolèrent pas


Suède

Suède : les banlieues ne décolèrent pas

Cinquième nuit d‘émeutes dans les banlieues défavorisées de Stockholm, à forte population immigrée.

Pas de blessé, mais une dizaine de véhicules ont été brûlés dans la capitale suédoise, tandis que deux écoles et un commissariat de police ont été partiellement incendiés. Les pompiers ont été reçus par des jets de pierre sur les lieux, et ont dû se faire assister par la police. Huit personnes ont été interpellées.

A l’origine de ces violences : la mort dimanche d’un immigré de 69 ans, abattu par la police à son domicile dans le quartier de Husby. L’homme aurait menacé les policiers avec une machette.

Depuis, le débat fait rage en Suède sur la faillite de l’intégration des immigrés, qui représentent 15% de la population du pays. Ghettoïsés en banlieue des grandes villes, ils sont trois fois plus touchés par le chômage que les Suédois de souche. Les émeutiers dénoncent notamment le racisme des forces de l’ordre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un pont s'écroule près de Seattle sans faire de victimes