DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : Damas dit oui à "Genève 2"


Russie

Syrie : Damas dit oui à "Genève 2"

Damas se dit prête à participer à une éventuelle conférence de paix internationale à Genève.

Reçu à Moscou ce vendredi, le vice-ministre syrien des affaires étrangères a donné son accord de principe à la proposition russo-américaine.

Selon Moscou cependant, le terrain a été miné par es autres initiatives internationales.

“Les réunions de Madrid et Istanbul ne sont pas prometteuses. Elles posent comme condition préalable à la participation de l’opposition syrienne à la conférence internationale dite “Genève 2”, la démission de Bachar al-Assad, et la formation d’un gouvernement sous supervision des Nations unies,” a déploré Alexander Lukashevich, porte-parole du ministère russe des affaires étrangères.

Réunie à Istanbul, l’opposition syrienne doit se prononcer aujourd’hui sur sa participation.

“Nous aimerions savoir si la délégation de Damas est mandatée pour prendre des décisions, y compris sur le transfert des pouvoirs à un gouvernement par interim, un gouvernement de transition qui aura les pleins pouvoirs décisionnels. Ce n’est pas clair,” a estimé Louay Safi, membre de la coalition nationale syrienne.

La réunion d’Istanbul intervient alors que l’opposition est en difficulté sur le terrain. Epaulée par le Hezbollah chiite libanais, l’armée syrienne avance sur Qousseir, une ville stratégique de l’ouest aux mains des insurgés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une station polaire russe menacée d’évacuation par la fonte des glaces