DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Guinée : cinq morts dans des affrontements entre opposants et la police à Conakry


Guinée

Guinée : cinq morts dans des affrontements entre opposants et la police à Conakry

Troisième jour de violences à Conakry et au moins cinq personnes sont mortes. Dans les rues de la capitale guinéenne, des opposants au régime font face aux forces de l’ordre.

Une manifestation pour réclamer des élections législatives libres et transparentes a été fortement réprimée jeudi par la police.

Depuis, les banlieues de Conakry s’embrasent et samedi, la police a fait des raids dans plusieurs quartiers réputés favorables à l’opposition.

Les hôpitaux sont envahis de blessés par jets de pierres, bâtons et armes blanches mais aussi par des blessés par balle. Les médecins craignent que le bilan s’alourdisse.

L’opposition accuse le président Alpha Condé de vouloir manipuler le scrutin des élections.
Depuis son accession au pouvoir en 2010, la date des élections législatives a toujours été repoussée. Elles sont actuellement fixées au 30 juin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

USA: "OneRun", la course en hommage aux victimes du marathon de Boston