DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chine : polémique après le graffiti d'un touriste en Egypte

Vous lisez:

Chine : polémique après le graffiti d'un touriste en Egypte

Taille du texte Aa Aa

Crédits photo : Kongyouwuyi

“Ding Jinhao a visité cet endroit” a écrit un adolescent chinois de 15 ans sur un mur d’un temple de l’ancienne cité pharaonique de Louxor. En tagguant le célèbre monument égyptien, le jeune homme était loin d’imaginer l’ampleur de la polémique que son malheureux geste allait déclencher dans son pays.

En effet, la photo du graffiti, mise en ligne vendredi dernier par un autre touriste chinois, a été massivement diffusée sur internet. Le post a suscité plus de 15 000 commentaires et a été retweeté plus de 90 000 fois. Le jeune tagueur est vite devenu victime d’une véritable traque à l’homme, une pratique controversée mais fréquente en Chine. Les recherches menées par les internautes scandalisés par le comportement peu honorable de leur jeune compatriote ont abouti à identifier et à retrouver sa famille. Sous pression de l’opinion publique, les parents du garçon, un couple aisé de Nankin, ont présenté des excuses dans le quotidien de la ville.

Cette affaire, qui a littéralement secoué les réseaux sociaux chinois, a donné à ses utilisateurs l’occasion de dénoncer le comportement de certaines élites financières jugées souvent arrogantes et impolies. La photo a également ravivé une vieille polémique sur l’attitude de certains touristes chinois à l‘étranger.

Face à la tempête médiatique, certains internautes ont fait part de leur inquiétude quant au danger de la stigmatisation pour l’équilibre psychologique du jeune homme.

L’affaire du graffiti a également été récupérée par la propagande officielle du pays qui a adressé à la population le message suivant : “attention les Chinois, quand vous êtes à l‘étranger vous représentez la Chine. Soyez loyaux ! “