DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Conflit syrien : les signes de la contagion au Liban se multiplient


Liban

Conflit syrien : les signes de la contagion au Liban se multiplient

Le conflit syrien contamine un peu plus chaque jour le Liban, où les incidents se multiplient.
Dimanche deux roquettes ont fait plusieurs blessés dans une banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah. Des tirs intervenus après que Hassan Nasrallah, chef du groupe chiite libanais a clamé que son mouvement était prêt à tous les sacrifices pour soutenir Bachar el-Assad.

“Il était environ 6h30 du matin quand j’ai entendu et vu l’explosion”, témoigne cet habitant de la capitale libanaise, “et puis une autre explosion s’est ensuite produite 300 mètres plus loin”.

A Tripoli, grande ville du nord Libanais, des affrontements entre partisans et opposants au régime de Damas ont déjà fait une trentaine de morts ces derniers jours.

Sur le terrain syrien, les forces du Hezbollah sont engagées depuis plus d’une semaine aux côtés de l’armée pour reprendre aux rebelles le contrôle de la ville stratégique de Qousseir. Près de 80 combattants du mouvement libanais auraient péri.

Enfin, Israël enquête sur des explosions entendues près de la frontière avec le Liban la nuit dernière. Certains évoquent déjà une roquette tirée sur l’Etat hébreu depuis le sud Liban.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Colombie : accord sur une réforme agraire entre les FARC et le gouvernement