DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelle vague de violences interconfessionnelles en Irak


Irak

Nouvelle vague de violences interconfessionnelles en Irak

Ce lundi au moins 19 attentats ont été recensés contre des cibles chiites, notamment à Bagdad dans le quartier de Sadr City. Au moins 70 personnes auraient péri ces dernières 24 heures. Depuis le début du mois, 300 personnes ont été tuées, toutes confessions confondues. Ces attaques n’ont pas été revendiquées, mais le gouvernement du Chiite Nouri al-Maliki pointe les islamistes sunnites proches d’Al Qaïda.

“Il (le terroriste) a laissé son véhicule ici, puis il a traversé la rue pour monter dans une autre voiture venue le chercher. J’ai dit aux gens qu’il y avait une voiture piégée. L’explosion s’est produite alors que les gens fuyaient”, raconte un témoin.

Les sunnites ne sont pas épargnés par cette nouvelle vague de violence. Cette minorité se dit discriminée par le gouvernement et la majorité chiite depuis la chute de Saddam Hussein. Le mois dernier 700 personnes ont été tuées dans des violences interconfessionnelles, les pires depuis le départ des troupes américaines en 2011.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hezbollah : un pari risqué