DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trois jeunes femmes au firmament de Cannes


France

Trois jeunes femmes au firmament de Cannes

“Le Festival de Cannes s’achève en beauté, féminine de surcroît. Le jury de Steven Spielberg récompense un film, La vie d’Adèle et ses deux actrices qui se sont mises à nu à l‘écran, au propre comme au figuré”, explique notre envoyé spécial Frédéric Ponsard.

Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos ou la passion ardente entre deux adolescentes en résonnance avec l’actualité et le mariage pour tous…

“C’est la vie ; je pense qu’Abdel a décidé de faire un film d’amour et dans l’amour, il y a du sexe. Et il a décidé de le montrer parce qu’il a estimé que c‘était important. Et c’est surtout et aussi la découverte du désir”, affirme Adèle Exarchopoulos.

Le rêve se poursuit pour Bérénice Béjo, auréolée d’une nouvelle récompense avec ce Prix d’interprétation féminine pour son rôle dans “Le passé” :
“Après The Artist, c’est un rôle qui ne pouvait pas être plus parfait pour moi. Cela me permettait vraiment de passer d’un personnage très positif, très épanoui à un personnage plus compliqué, plus dur, plus à la recherche d’amour… et je pense que pour un acteur, il n’y pas mieux”.

“Le reste du palmarès nous fait voyager de l’Amérique à l’Asie en passant par l’Europe, dans le temps et l’espace ; bref, Cannes est à l’image du monde : il pleure, il rit, il est complexe et multiple.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelles violences après la manifestation contre le mariage pour tous en France