DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ordinateur repousse les frontières de la musique


le mag

L'ordinateur repousse les frontières de la musique

En partenariat avec

Un ensemble orchestral composé d’ordinateurs portables et de tablettes. Nous sommes à l’université de Princeton dans le New Jersey. Les étudiants y explorent l’art de la musique électronique.

‘’ Les étudiants de l’orchestre sont à la fois des musiciens et des programmeurs. Certains sont davantage musiciens, alors que d’autres ont plus un profil d’informaticien’‘, explique Jeff Snyder, le co-directeur du Laptop orchestra.

L’orchestre, qui inclut également des violons, n’a pas un répertoire orchestral traditionnel. Il compose ses propres morceaux.

‘‘Cela permet de voir la musique de manière différente’‘, souligne Hana, une étudiante. ‘‘La première fois que j’ai joué dans l’orchestre, j’ai trouvé ça bizarre. C‘était complètement différent de la musique que j’ai l’habitude de jouer, étant une pianiste de jazz classique.’‘

‘‘On explore des sons qu’on a pas l’habitude d’entendre’‘, ajoute Travis. ‘‘On utilise des sons naturels que l’on transforme de telle sorte que je ne pourrais pas vous les décrire. Il faut les entendre.’‘

Les compositions ressemblent à des bandes-originales de films de science-fiction. A l’image de la technologie, ce genre musical est appelé à évoluer sans cesse, comme l’explique la compositrice Dafna Naphtali : ‘‘Les ordinateurs portables ne fonctionneront pas de la même manière dans vingt ans. On va voir de grands changements dans la manière de jouer la musique par ordinateur, car les nouveaux instruments continuent d’affluer.’‘

L’orchestre de Princeton a déjà fait des émules aux États-Unis. Les universités de Stanford et Virginia Tech ont, elles aussi, leur propre ensemble musical d’ordinateurs portables.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

L'ascension de Demi Lovato