DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Népal fête les premiers vainqueurs de l'Everest


Sport

Le Népal fête les premiers vainqueurs de l'Everest

ll y a tout juste soixante ans, le Néo-Zélandais Edmund Hillary et son sherpa népalais Tenzing Norgay réalisaient la première ascension de l’Everest à 8 848 mètres d’altitude.

En l’honneur de ces deux premiers vainqueurs du plus haut sommet du monde, quatre jours de commémorations ont débuté ce mecredi au Népal.

Parmi les participants, on retrouvait la petite-fille et la nièce de Hillary; le petit-fils de Norgay, l’alpiniste italien Reinhold Messner, qui est le premier à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8 000 mètres.

Appelée “Jubilé de diamant de l’Everest”, cette fête-souvenir s’achèvera par un gala dans l’ancien palais royal de Katmandou.

Elle ne fait toutefois pas oublier la question qui se pose depuis près d’un siècle : l’Everest avait-il déjà été gravi un quart de siècle avant Hillary?

La légende raconte qu’une expédition britannique avait touché au but le 8 juin 1924 : George Mallory et son compagnon Andrew Irvine avaient été aperçus pour la dernière fois alors qu’ils s’approchaient du sommet. Mais personne ne les a revus ensuite et ils sont morts quelque part dans la montagne, emportés par une tempête.

Sans qu’aucune preuve n’ait pour l’heure été retrouvée afin de confirmer qu’ils avaient bel et bien atteint le point culminant. En 1999, le cadavre de Mallory a été retrouvé juste en dessous du sommet, ce qui avait relançé les spéculations et conforté cette légende.

De son vivant, Sir Hillary avait ces mots pour répondre à la polémique : “Peut-être que Mallory a gravi l’Everest avant moi, mais je suis le premier à en être redescendu vivant.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Djokovic en contrôle, Bartoli à l'arrachée