DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le scandale de la viande de cheval : la fin est proche pour le français Spanghero et ses 240 salariés


entreprises

Le scandale de la viande de cheval : la fin est proche pour le français Spanghero et ses 240 salariés

Le scandale de la viande de cheval va-t-il faire 240 victimes ? C’est la question qu’il faut sérieusement se poser après l’annonce d’un plan social de 240 licenciements par l’administrateur judiciaire de la PME agroalimentaire française Spanghero qui vit depuis janvier une véritable descente aux enfers, étant considérée comme le principal acteur de ce scandale.

“On veut que les gens nous amènent des solutions.demande Jérôme Lagarde, du syndicat FO chez Spanghero. On est lá nous. Nous les salariés on a rien fait. Ce n’est pas les gens qui se lèvent à 4 heures du matin, qui touchent mille euros par mois, qui se sont permis d’acheter la viande qui n‘était pas ce qu’il fallait”.

Avec l’annonce des 240 licenciements, l’administrateur a laissé la porte ouverte à une solution de reprise en accordant à l’entreprise un délai d’une semaine.
Les salariés ont retenu l’administrateur judiciaire et les membres de la direction de Spanghero pendant une partie de la nuit de mardi à mercredi, estimant que les mesures d’accompagnement du plan social étaient bien trop faibles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Club Med : les actionnaires Axa et Fosun vont prendre le contrôle du groupe