DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réviser le bac sur son portable


France

Réviser le bac sur son portable

Depuis 205 ans, le baccalauréat hante l’esprit des terminales. À quelques semaines du coup d’envoi de l‘édition 2013, les technologies s’imposent de plus en plus dans les révisions du célèbre examen.

Les quelques 650 000 candidats ont désormais le choix. Internet, télé, smartphones, tablettes : il y en a pour tous les goûts !

Chaque année, l‘épreuve tant redoutée de philosophie marque le début des hostilités. Le groupe France Télévisions a spécialement ouvert un site avec des cours en ligne pour préparer cette épreuve. Le contenu est entièrement gratuit. Pour la direction des actions éducatives de France Télévisions, les multimédias offrent le double intérêt de “parler à ceux qui ont une mémoire auditive et une mémoire visuelle”.

Les inscrits peuvent aussi recevoir par mail des fiches de synthèse. Le service est à la demande. Les élèves de terminale peuvent accéder à un chat avec un professeur qui peut approfondir des notions à la demande.

Fini le temps perdu dans les transports en commun à ne rien faire. Des éditeurs proposent également des applications mobiles payantes pour smartphones et tablettes. L’une d’elle, en anglais, propose, par exemple, d’apprendre “200 nouveaux mots en un mois”.

Parmi les dizaines d’applications mobiles, la plupart sont gratuites. L’une d’elles, “Mobibac”, propose des programmes de révision à durée variable. Ainsi, l’appli peut délivrer du contenu à réviser en dix minutes, spécialement adapté à la pause entre deux cours.

Parfois, la télécommande suffit pour relire des fiches de révisions. Canal Sat met en place une chaîne éphémère de révision baptisée “Campus Bac” pour la deuxième année consécutive. Elle offre plus de 200 documentaires à la demande provenant de différentes chaînes et correspondant aux matières du programme du bac.

Google a mis en place le site du Google Art Project et offre plus de 30 000 œuvres présentées en haute résolution pour ceux qui auraient opté pour l’option arts plastiques.

Si la nouvelle technologie s’inscrit dans une logique de révision, elle peut également servir les fraudeurs. Le port sur soi d’un portable ou tout autre appareil électronique est strictement interdit pendant l’examen. Chaque année, environ 400 candidats se laissent tenter par la tricherie. Le gouvernement a récemment dû renforcer les sanctions.

Il ne reste plus que quelques semaines avant le début des épreuves du bac qui débuteront, cette année, le 17 juin.

Prochain article

monde

Israël : Manœuvres militaires sur fond de tension avec Damas