DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Assad reconnaît implicitement avoir reçu des missiles russes

Vous lisez:

Assad reconnaît implicitement avoir reçu des missiles russes

Taille du texte Aa Aa

Dans un entretien accordé à Al-Manar, la télévision du Hezbollah, le président syrien justifie en outre la présence de ses alliés sur le terrain.
Selon lui, si des combattants du Hezbollah sont aux côtés de son armée, c’est qu’ils mènent une guerre contre, je cite, “l’ennemi israélien et ses collaborateurs, en Syrie ou au Liban”

De quoi inquiéter le secrétaire général de l’Onu. Ban Ki-Moon demande à tous ceux qui ont une influence, sur l’un ou l’autre camp, de faire leur possible pour que les combats cessent. “Il n’y a pas de stratégie d’armement”, dit-il. “N’armer que l’une des parties n’aidera pas le processus. Il n’y a pas de solution militaire dans ce cas précis. Je pense que seul un processus politique peut résoudre ce problème de façon durable”.

La Coalition de l’opposition syrienne menace de boycotter une conférence de paix internationale qui doit se tenir en juin. Elle exige la démission de Bachar al-Assad, ce qui amuse le chef de la diplomatie russe. “La seule chose qui les unis c’est de demander la démission immédiate de Bachar al-Assad. Il est clair pour tout le monde que cette position n’est pas réaliste. Du moins, c’est ce que j’ai cru comprendre lors de mes échanges à Paris avec John Kerry et Laurent Fabius.”

La vente de missiles russes à la Syrie inquiète Israël. L’État hébreu que ces armes tombent entre les mains du Hezbollah et de l’Iran, alliés de Damas et ennemis jurés de l’État hébreu.