DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gazprom sous pression européenne

Vous lisez:

Gazprom sous pression européenne

Taille du texte Aa Aa

Gazprom serait prêt à adopter les règles du jeu européennes et à séparer ses activités de production et de distribution de gaz en Europe. C’est du moins ce que croit savoir l’agence de presse russe. Le groupe tire 40% de ses revenus de ses activités dans l’Union et peut difficilement ingorer les pressions de la Commission :

“ Si Gazprom veut posséder et gérer le réseau, il y a un conflit d’intérêt parce que le fournisseur veut généralement utiliser le réseau et s’assurer que ses concurrents n’y aient pas accès. C’est le seul domaine dans lequel il est vraiment nécessaire d’avoir un accord entre la Russie et l’Union européenne “ , , explique Philip Lowe, Directeur général à la DG Energie de la Commission.

Mais pour Valery Yazev, représentant de l’industrie du gaz russe qui avait fait le déplacement à Bruxelles, l’Europe n’en sortira pas forcément gagnante :

“ Le troisième paquet énergie est discriminatoire pour les acteurs extérieurs à l’Union européenne. Nous craignons que les investissements que nous avons fait puissent être affectés bien qu’il y ait des moyens d‘éviter cela. Le problème avec ce paquet énergie, c’est qu’il nuit à l’Europe parce qu’il nuit à sa capacité d’attirer les investissements. “

La Commission, qui a ouvert une enquête contre Gazprom, demande à la société d’harmoniser ses prix en Europe, les anciennes républiques soviétiques payant leur gaz plus cher que les pays plus conciliants envers la Russie.