DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La journée mondiale sans tabac

Vous lisez:

La journée mondiale sans tabac

Taille du texte Aa Aa

La journée mondiale sans tabac a lieu chaque année le 31 mai depuis 1988 sous l‘égide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’OMS a organisé l‘événement pour la première fois le 7 avril en 1987 ; l’année suivante la date a été définitivement fixée au 31 mai. La journée a pour but de promouvoir une prise de conscience globale sur les dangers du tabac pour la santé des consommateurs comme de leur entourage : sur 650 millions de fumeurs, cinq millions meurent chaque année à cause de problèmes de santé liés au tabagisme selon l’organisation.

En 2013, la Journée mondiale sans tabac sera axée sur l’interdiction de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage.

Chaque pays signataire de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac est tenu d’instaurer une interdiction globale de toute publicité en faveur du tabac, de toute promotion et de tout parrainage du tabac dans les cinq ans suivant l’entrée en vigueur de la Convention dans le pays.

Il a été démontré que l’interdiction globale de la publicité faisait baisser le nombre de personnes qui commencent ou qui continuent à fumer. Il ressort également des statistiques que l’interdiction de la publicité en faveur du tabac et du parrainage est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la demande de tabac et donc l’un des moyens de lutte antitabac les plus rentables.

==

Objectifs

Le tabagisme tue chaque année près de six millions de personnes, dont plus de 600 000 sont des non-fumeurs victimes du tabagisme passif. Si rien n’est fait, cette épidémie entraînera plus de huit millions de décès par an d’ici 2030, dont plus de 80% surviendront dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

La Journée mondiale sans tabac vise à protéger les générations actuelles et futures non seulement des conséquences désastreuses du tabac sur la santé mais aussi du fléau que le tabagisme représente pour la société, l’environnement et l’économie, et de l’exposition au tabagisme passif.

    Principaux faits
  • Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment
  • L'épidémie de tabagisme tue près de 6 millions de personnes chaque année. Plus de 5 millions d'entre elles sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs, et plus de 600 000, des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée
  • Si aucune mesure n'est prise d'urgence, le nombre annuel de ces décès pourrait atteindre plus de 8 millions d'ici à 2030
  • Plus de 80% du milliard de fumeurs dans le monde vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire
  • Même si elle baisse dans certains pays à revenu élevé ou à revenu intermédiaire supérieur, la consommation totale de produits du tabac augmente au niveau mondial.

Le tabac est l’une des principales causes de décès, de maladie et d’appauvrissement

La consommation de tabac est l’une des plus graves menaces pesant sur la santé publique mondiale. Elle tue près de 6 millions de personnes chaque année. Plus de 5 millions d’entre elles sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et plus de 600 000 des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée. Une personne meurt toutes les six secondes du tabac. La moitié des consommateurs actuels mourront d’une maladie liée au tabac.

Près de 80% du milliard de fumeurs que compte la planète vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, là où la charge de morbidité et de mortalité liée au tabac est la plus lourde.

Les consommateurs de tabac qui décèdent prématurément privent leur famille de revenus, font augmenter les dépenses de santé et freinent le développement économique.

Dans certains pays, les enfants de ménages pauvres travaillent souvent dans la culture du tabac pour apporter un revenu à leur famille. Ces enfants sont particulièrement exposés à la «maladie du tabac vert», provoquée par l’absorption cutanée de nicotine lors de la manipulation de feuilles de tabac humides.

Le tabagisme passif tue

On désigne par l’expression « tabagisme passif » l’exposition à la fumée dégagée par des produits du tabac tels que les cigarettes, les bidis ou le narguilé, dans des lieux clos comme un restaurant ou un bureau. La fumée du tabac contient plus de 4000 substances chimiques, dont on sait qu’au moins 250 sont nocives et plus de 50 sont cancérigènes.

Il n’y a pas de seuil au-dessous duquel le tabagisme passif est sans danger.

  • Chez l’adulte, le tabagisme passif entraîne de graves maladies cardiovasculaires et respiratoires, dont des cardiopathies coronariennes et le cancer du poumon. Il est également une cause de mort subite du nourrisson et d’insuffisance pondérale à la naissance
  • Presque la moitié des enfants respirent régulièrement, dans les lieux publics, un air pollué par la fumée de tabac
  • Plus de 40% des enfants ont au moins l’un de leurs deux parents qui fume
  • Le tabagisme passif provoque plus de 600 000 décès prématurés chaque année
  • En 2004, les enfants représentaient 28% des décès imputables au tabagisme passif

Les lois relatives aux espaces sans fumée protègent la santé des non-fumeurs, n’ont pas d’effets néfastes sur l’économie et incitent les fumeurs à se sevrer.

  • Moins de 11% de la population mondiale sont protégés par des lois nationales complètes sur l’interdiction de la fumée du tabac
  • Le nombre de personnes protégées du tabagisme passif a plus que doublé entre 2008 et 2010

Les taxes dissuadent les gens de consommer du tabac

Les taxes sur le tabac sont le moyen le plus efficace de réduire la consommation, notamment chez les jeunes et les pauvres. Une augmentation des taxes qui accroît le prix du tabac de 10% fait reculer la consommation d’environ 4% dans les pays à revenu élevé, cette baisse pouvant atteindre 8% dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Seuls 27 pays, abritant moins de 8% de la population mondiale, taxent le tabac à plus de 75% du prix de vente au détail.
Selon les données disponibles, les recettes fiscales sur les ventes du tabac sont en moyenne 154 fois plus élevées que les sommes dépensées pour la lutte antitabac.