DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouveau rebondissement dans la complexe affaire Tapie en France


France

Nouveau rebondissement dans la complexe affaire Tapie en France

A l’issue d’une garde à vue, l’ex haut magistrat Pierre Estoup a été mis en examen hier pour escroquerie en bande organisée. Il était l’un des trois juges du tribunal arbitral qui a décidé en 2008 d’octroyer 403 millions d’euros à l’homme d’affaires dans le litige l’opposant au Crédit Lyonnais à propos de la vente d’Adidas.

Selon L’Express, Bernard Tapie et Pierre Estoup se connaissaient avant le lancement de cette procédure. Estoup aurait eu un livre dédicacé par Tapie et il connaissait aussi l’avocat de ce dernier, Me Lantourne.

Un soupçon de conflit d’intérêt pèse et les juges se demandent si l’arbitrage est bien légal. L’Etat veut lui aussi toute la lumière et va se constituer partie civile.

Parallèlement, une autre procédure a été engagée contre l’ex-ministre de l’Economie Christine Lagarde qui avait décidé de recourir à cet arbitrage pour solder le contentieux. A l’issue de son audition, l’actuelle directrice générale du FMI a été placée sous le statut de témoin assisté. Elle a toujours démenti avoir agi sur ordre de Nicolas Sarkozy malgré les liens de l’ex-président avec Bernard Tapie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : un troisième pont controversé sur le Bosphore