DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunisie : nouvelles poursuites contre la féministe Amina

Vous lisez:

Tunisie : nouvelles poursuites contre la féministe Amina

Taille du texte Aa Aa

A l’extérieur du tribunal de Kairouan, les détracteurs d’Amina donnent de la voix. A l’intérieur, la justice tunisienne a décidé de maintenir en détention la jeune militante féministe et surtout de lancer de nouvelles poursuites contre elle pour atteinte aux bonnes moeurs et profanation de cimetière, délits passibles de 6 mois et deux ans de détention. Amina avait tagué le mot “femen” sur un muret près d’un cimetière.
“Ce dont ils parlent n’a rien à voir avec la morale publique ni la profanation d’un cimetière, c’est tout autre chose” dénonce son avocate Leila Ben Debba.
Pour l’heure seul a été prononcée une condamnation à 150 euros d’amende pour port illégal d’une bombe lacrymogène mais les ennuis ne font que commencer. “Je suis fier de ma fille” a clamé son père.

Amina, 18 ans avait fait scandale en s’affichant seins nus sur internet entrainant des menaces d’islamistes et une vague internationale de soutien. Ce mercredi trois militantes de Femen, deux Françaises et une Allemande ont été arrêtées à Tunis alors qu’elles réclamaient la libération de la jeune fille. Elles resteront en prison jusqu‘à leur comparution. Les accusations retenues contre elles devraient être connues ce vendredi.