DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Istanbul : de la protection des arbres au bruit des armes


Turquie

Istanbul : de la protection des arbres au bruit des armes

La campagne de protection des arbres s’est transformée en violents affrontements toute la journée à Istanbul.
Au départ, ce sont des habitants et des écologistes qui occupent depuis lundi un parc du centre-ville, voué à la disparition, pour être remplacé par un centre commercial. Ce vendredi très tôt, la police déloge les manifestants du parc. Cette opération déclenche un mouvement de mobilisation dans la société civile stambouliote, de nombreux militants rejoignent le parc et provoquent d’autres incidents.

“je n’ai jamais rien entendu de tel, s‘écrie un jeune manifestant. C’est une blague ! Qu’est ce qu’ils veulent faire de ce magnifique parc ? Tout autour de la place Taksim, il y a des centres commerciaux. Pourquoi veulent-ils privatiser ? Tout le pays a été privatisé par ce gouvernement que je condamne.”

Toute la journée, la police et les manifestants s’affrontent autour de la place Taksim, au milieu de nombreux touristes et d’une épaisse fumée toxique qui contraint les autorités à fermer la station de métro.
63 personnes sonts interpellées.
Des dizaines d’autres sonts blessées. Victimes de fractures ou de détresse respiratoire, certains manifestants gisent inconscients de longues minutes avant d‘être secourus.

“Le mouvement qui avait commencé avec la protection d’un petit espace vert, explique Bora Bayraktar, notre correspondant, a pris de l’ampleur au quatrième jour et s’est étendu à la célèbre place Taksim. Et il y a peu de chances que cela se calme rapidement.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Torah: le plus vieux rouleau est en Italie