DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Ukraine face au fléau de la prostitution des mineures


Ukraine

L'Ukraine face au fléau de la prostitution des mineures

A l’occasion de la journée internationale de l’enfance, l’UNICEF met en avant des chiffres. 11 à 15 000 jeunes filles âgées de 14 à 19 ans sont concernées. Des mineures particulièrement vulnérable à un autre fléau : le sida, en pleine expansion dans le pays.A Mykolaïv, une grande ville du sud de l’Ukraine une ONG, “Unitus” leur vient en aide.

Natalyia, 17 ans, nous raconte son parcours : “j’ai une amie qui s’est prostituée pendant sept ans, elle m’a dit que je pourrais aussi le faire. Au début je ne voulais pas et puis finalement je n’avais pas le choix. Maintenant j’ai assez d’argent, je peux aider ma mère. Elle ne sait pas ce que je fais. Aucun de mes amis ne sait”.

L’ONG Unitus représente un point d’appui précieux, c’est ce que nous confie Yuliya, 17 ans : “il n’y a pas beaucoup de possibilités pour gagner de l’argent dans cette ville. Ce que je fais m’aide vraiment, et je le fais de mon plein gré. Mais j’apprécie d’avoir quelqu’un à qui je peux demander de l’aide, à qui je peux parler, et être conseillée dans certaines situations. Et l’une des choses les plus importantes c’est que je peux régulièrement avoir un bilan de santé et parler à un psychologue”.

Dans la région de Mykolaïv, le taux de mortalité à cause du Sida est l’un des plus élevés du pays parmi les 15-24 ans. Une des priorités de l’organisation Unitus est donc de mieux informer ces jeunes.
Pour Olena Sakovych, de l’UNICEF, “l’un des problèmes les plus importants est le niveau extrêmement faible de connaissance et de compréhension de la transmission du virus HIV. Et même quand les gens savent, ils pensent que ce risque n’est pas important”.

Grâce à des bus équipés de matériel médical, les adolescentes ont plus facilement accès aux soins tels les tests de dépistage ou l’assistance sociale et psychologique. 350 adolescentes sont actuellement suivies régulièrement. Parmi elles, 1 sur 10 est porteuse du virus du sida.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Graffitis anti-chrétiens à Jérusalem