DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

« Slow food » à la polonaise

Vous lisez:

« Slow food » à la polonaise

Taille du texte Aa Aa

Quand on parle de la cuisine polonaise, rares sont ceux qui la connaissent et peu nombreux ceux pour qui elle évoque des souvenirs gastronomiques inoubliables. Anéantie par les pénuries communistes qui ont totalement bouleversé les habitudes alimentaires des Polonais, la cuisine locale semble aujourd’hui prendre son envol en affirmant sa nouvelle identité loin du “fast food” occidental.

Le symbole de cette renaissance est la toute première étoile décernée en mars dernier par le guide Michelin au restaurant Atelier Amaro, situé dans le centre de la capitale. Le chef Wojciech Modest Amaro et son équipe ont obtenu la prestigieuse récompense « pour le travail des produits locaux, la cuisine innovante et les combinaisons originales ». En effet, le menu du restaurant est tout en finesse, loin de l’image de lourdeur dont souffre la cuisine traditionnelle polonaise : escargots au coulis d’ail des ours, asperges fumées aux aiguilles jeunes de mélèze, le tout orné de feuilles de capucine et comme dessert “un petit gâteau au café de chêne, posé sur du chocolat mentholé, avec une mousse de violettes, un ‘pop-corn’ de graines d’amarante et un sorbet à la rhubarbe avec une pointe de genièvre ». De quoi ravir les palets des plus grands gourmets !

« La Pologne est riche en produits naturels, nous sommes le 5ème producteur mondial d’herbes sauvages et de fleurs, nous sommes le royaume des champignons et du gibier grâce à nos forêts. Il suffisait de puiser dans cette richesse, de s’en inspirer, de la redéfinir et de rechercher des producteurs”, explique son succès Wojciech Amaro qui dans sa cuisine utilise les produits 100% naturels et 100% polonais.

Mais cet engagement à ne faire appel qu’aux petits producteurs est possible grâce à l’existence des passionnés comme Piotr et Maryla Rutkowski. Dans leur exploitation située à Maciejowice, à 80 km au sud de Varsovie, pratiquement tout le travail est fait à la main, sans produits chimiques. Les légumes qu’ils cultivent de manière traditionnelle ont beaucoup de succès, surtout auprès des jeunes.

Ce sont justement ces derniers qui, submergés par la vague d’influences culinaires venant des quatre coins du monde, deviennent pionniers de la nouvelle cuisine nationale « bonne, propre et juste », véritable “slow food” à la polonaise.

L’expérience de Zuzanna Groniowska, la jeune créatrice de Targ (Marché en français), marché bio du quartier à la mode de Varsovie, le confirme largement. Sur les étalages du Targ, on trouve des légumes, des miles, des yoghourts, des pains, de la charcuterie … L’endroit grouille de monde et ne désemplit pas. “On ne s’attendait pas à un tel engouement même si on garde à l’esprit que ce sont les clients d’une niche. Mais cette niche ne cesse de s‘élargir”, explique-t-elle.

Les “success stories” de ces jeunes gastronomes polonais, à condition qu’elles ne soient pas seulement un effet de mode, permettent d’espérer pour la cuisine polonaise un avenir radieux… Pour le plus grand bien de nos papilles !