DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Visite de la Reine à la caserne de Woolwich

Vous lisez:

Visite de la Reine à la caserne de Woolwich

Taille du texte Aa Aa

La Reine a effectué une visite ce vendredi à la caserne militaire de Woolwich à Londres, celle à laquelle appartenait le soldat Lee Rigby. Cette visite avait été programmée avant l’assassinat, le 22 mai, du militaire par deux islamistes présumés. La vive émotion suscitée par les circonstances de ce meurtre et la multiplication d’actes islamophobes donnent une dimension particulière à la présence de la Reine Elizabeth II.
C’est également ce vendredi que s’est ouverte l’enquête judiciaire, dénommée “inquest”. Elle consiste à établir les circonstances exactes d’un décès en cas de mort violente ou inexpliquée et est menée parallèlement à l’enquête policière. L’inspecteur en chef Grant Mallon, de l’unité de contre-terrorisme de Scotland Yard a précisé que Lee Rigby avait participé le 22 mai à une opération de recrutement pour l’armée à la Tour de Londres et qu’il a été attaqué quand il rentrait à la caserne de Woolwich. Il a été renversé par une voiture conduite par les deux suspects puis tué avec un hachoir de boucher et un couteau.
Les proches du militaire ont lancé un appel au calme. “Nous ne voudrions pas que d’autres familles traversent cette expérience douloureuse et nous appelons tout le monde à rester calme et à faire preuve de respect de façon pacifique”, a indiqué la famille. “Lee (..) avait beaucoup d’amis venant de différents horizons, certains avec des croyances et des cultures religieuses différentes”. (…) “Nous tenons à insister sur le fait que Lee ne voudrait pas qu’on utilise son nom comme une excuse pour mener des attaques contre d’autres personnes”.

Avec AFP