DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: "la plupart des manifestants ne pas des casseurs" (correspondant d'euronews)


Turquie

Turquie: "la plupart des manifestants ne pas des casseurs" (correspondant d'euronews)

C’est un des plus importants mouvements de contestation auquel le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan est confronté depuis son arrivée au pouvoir en 2002. Les affrontements entre les manifestants et la police auraient fait plusieurs dizaines de blessés, rien que ce vendredi.

“Ces manifestations vont continuer pendant le weekend, prédit Bora Bayraktar, correspondant d’euronews à Istanbul. Au début, ces rassemblements étaient dirigés contre le projet d’urbanisation du parc Gezi. Mais petit à petit, la nature des manifestations a changé. Il ne s’agit plus seulement de protestation contre le projet d’aménagement urbain, mais de manifestations contre le comportement du gouvernement qui ne demande jamais l’avis des citoyens. Ce que l’on constate, c’est que les manifestants utilisent beaucoup les réseaux sociaux. On voit peu de manifestants qui sont militants ou activistes. La plupart des manifestants sont des gens “normaux”. Par exemple, il y en a beaucoup qui évitent tout contact avec la police. La plupart ne sont pas des casseurs. On peut parler d’un mouvement populaire, une mobilisation du peuple d’Istanbul”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : les manifestants continuent de défier le pouvoir