DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un bloggeur égyptien condamné à la prison pour insulte à Morsi


Egypte

Un bloggeur égyptien condamné à la prison pour insulte à Morsi

Jeune opposant, Ahmed Douma était jugé pour avoir qualifié le chef de l’Etat de “criminel ayant échappé à la justice”.

Une centaine des partisans du militant s‘étaient massés dans la salle d’audience du tribunal. Ils ont scandé des slogans hostiles au président à l’annonce de la sentence.

Ahmed Douma doit également payer une amende de 220 livres égyptiennes. Il peut être libéré contre une caution de 5000 livres en attendant la décision d’une cour d’appel. Il affirme que ses propos relevaient de la “critique politique”.

Pour ce partisan, “il y aura des millions de Douma et des millions de martyrs, nous ne resterons pas silencieux et nous ferons tomber ce régime”.

Mohamed Morsi est accusé de réprimer ou de chercher à intimider l’opposition et les journalistes. Un défenseur des droits de l’homme affirme qu’il y a eu quatre fois plus de plaintes pour insulte depuis son élection en juin 2012 que pendant les 30 ans de règne de Moubarak.

“La décision d’aujourd’hui est une étape importante dans la distinction entre la liberté d’expression, qui est censée être garantie pour tous, et l’insulte et la diffamation. Cette décision maintient une ligne de démarcation entre deux concepts qui sont toujours controversés”, selon notre correspondant au Caire, Mohammed Shaikhibrahim.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des frères ennemis s'unissent pour la contestation turque