DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La collection "Artistes pour la liberté" mise aux enchères

Vous lisez:

La collection "Artistes pour la liberté" mise aux enchères

Taille du texte Aa Aa

Elle réunit des oeuvres créées par des sculpteurs et des artistes peintres à partir de fragments du mur de Berlin. La collection “Artistes pour la liberté” est mise aux enchères par la maison parisienne Pierre Bergé et Associés.

Constituée dès 1990, cette collection unique qui compte aujourd’hui 48 pièces, a été acquise par l’organisateur et producteur d’expositions Sylvestre Verger qui s’est employé à la faire voyager et à l’enrichir au fil des années.

“Moi, en fait, j’ai sauvé cette collection, les premières pièces de cette collection, avec des amis. On a pu racheter ça à Londres, en pleine crise economique”, explique Sylvestre Verger.

Cette collection a déjà été exposée dans plusieurs villes à travers le monde.

“La première exposition que l’on a faite est une exposition que l’on a organisée avec Raymond Barre à Lyon, pour le G7. A l’époque nous avons a eu la chance d’avoir la visite de Monsieur Gorbatchev et de son épouse Raissa”, ajoute Sylvestre Verger.

Le montant des oeuvres varie de 3 000 à à 300 000 euros selon les créations. La valeur totale de la collection dépasse les 800 000 euros. Les artistes russes sont parmi les créateurs préférés de Sylvestre Verger.

“Vous avez tout ce qui est censure de l’information, voilà le temoignage de Grisha Bruskin et j’aime beaucoup cette œuvre. Et ici vous avez, évidemment, un immense artiste russe encore, il s’agit d’Eric Bulatov, qui, toujours en 1990, a fait un Stop. Pour lui, evidemment, la chute du mur est une perspective avec ce Stop, ce non-stop”, explique Sylvestre Verger.

“La boîte de Pandor” du new-yorkais Adam Steiner est une des oeuvres mise en vente. L’artiste a pulvérisé un fragment du mur de Berlin et l’a enfermé dans une boîte métallique scellée.

“La Boîte de Pandore” d’Adam Steiner s’est rajoutée à la collection en 2005.

“Pour moi, le mur représentait quelque chose de très mauvais Donc, j’ai senti que tout ce que je pouvais faire c‘était de le recouvrir”, explique Adam Steiner.

La vente aux enchères de la collection “Artistes pour la liberté” aura lieu ce jeudi 6 juin 2013 au Palais d’Iéna, le siège du Conseil économique, social et environnemental à Paris.

Giovanni Magi, euronews:
“Les 48 œuvres sont vendues individuellement, mais les commissaires-priseurs devraient favoriser un achat englobant l’intégralité de la collection afin de ne pas éparpiller ce patrimoine unique au monde”.