DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quelle réaction doit avoir la communauté internationale après l'utilisation de gaz sarin en Syrie ?


Syrie

Quelle réaction doit avoir la communauté internationale après l'utilisation de gaz sarin en Syrie ?

La France a annoncé mardi soir avoir des preuves en ce sens et Londres est également sur la même longueur d’ondes avec ces propres échantillons testés qui confirment les dires de Paris.

Pour François Hollande, il faut désormais passer à une autre étape : “Nous avons apporté des éléments de preuves qui maintenant obligent la communauté internationale à agir.Nous avons cette conférence de Genève qui doit se tenir et ce qui se produit en Syrie doit être un élément de plus sur la pression qu’il convient d’exercer sur le régime syrien et aussi sur ses alliés”.

Autrement dit, la prochaine étape, c’est une enquête indépendante des Nations Unies. Paris et Londres réclament un “accès immédiat et sans conditions au territoire syrien”. C’est exactement ce que pense cet expert :

“Je suis sûr que les laboratoires français et les laboratoires britanniques sont très, très bon, mais ils sont peu indépendant, c’est pourquoi tout le monde dit, à juste titre selon moi, que c’est l’ONU qui doit avoir le dernier mot sur ce qu’il y a à faire”, estime cet expert.

Mais Damas a toujours refusé un tel accès à son territoire. Un réseau de médecins agissant clandestinement en Syrie affirme avoir recensé des dizaines de cas de blessés présentant des “signes cliniques” d’attaques à l’arme chimique. Le gaz sarin est un puissant gaz neurotoxique, inodore et invisible qui bloque la transmission de l’influx nerveux et entraîne la mort par arrêt cardio-respiratoire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le procès des Femen reporté au 12 juin en Tunisie